Vendredi 15 mai

Carrefour francophone de Sudbury
Titre de l'activité : 
La Slague présente Louis-Philippe Gingras!

Dernier spectacle de la saison 2014-2015 de La Slague!
 
La Slague est heureuse d’inviter à Sudbury un artisan de la chanson aux textures poétiquement rugueuses que l’on prend en affection avec un brin d’étonnement.
 
Les  commentateurs et les amateurs sont nombreux à saluer en Louis-Philippe Gingras une présence authentique et une personnalité unique. Il a récolté beaucoup de succès dans des concours d’artistes émergents et une nomination pour le titre d’album folk de l’année. La Slague, pour sa part, y a tout de suite reconnu un ton qui rejoint un certain tempérament nord-ontarien.
Il vient de Rouyn-Noranda, la cousine abitibienne de Sudbury, ce qui explique sans doute ces atomes crochus, de même que le titre de l’album qui l’a révélé au grand public. « Traverser l'parc », c’est le pèlerinage obligé du gars du Nord ayant affaire à Montréal. Ces longues heures de route boréale inhabitée ont nourri sa manière bien à lui d’incarner l’art de la chanson.

Musicalement, on dirait un country-trash voisin d’un blues sincère, traversé de lointains souvenirs de jazz et ponctué de sonorités inattendues, comme le swing et l’hawaïen. On a affaire à un guitariste habile et à un compositeur énergique qui semble pratiquer le laisser-aller avec rigueur.
Dans cette musique en bois d’œuvre, des paroles s’enfoncent comme des clous vrillés. Elles plantent l’homme en personnage dans un drôle de décor de routes perdues, de motels miteux, de femmes à amadouer par la grivoiserie, de Gatorade consolateur, de biscuits chinois infortunés et d’une inoubliable branche à rôtir les saucisses sur les braises.

On ressent l’esprit des lieux qui provoque et qui soulage à la fois. On ressent le tonus d’une réplique carrée à la vie qui ne tourne pas rond. Le sourire en coin n’est jamais loin, si bien qu’il déborde quelquefois en calembours éhontés. Ces chansons sentent le vécu. Il y a quelqu’un là. Ce chanteur s’appartient, pour mieux nous appartenir. On est fasciné de l’entendre. On a envie de le comprendre.

Lors de son passage à Sudbury, Louis-Philippe Gingras rencontrera des élèves de l’école secondaire Macdonald-Cartier dans le cadre d’un atelier portant sur la santé mentale, un sujet dont qu’il traite en connaissance de cause. Il en dégage un message de prévention et de compréhension qui contribue à la conscientisation que ces questions suscitent par les temps qui courent.

Catégorie: 
Spectacle
Date de l'activité: 
Vendredi, 15 Mai, 2015 (Jour entier)
Ville: 
Sudbury
Lieu: 
resto-bar Little Montreal, rue Elgin

© Crédits Trillys communications. Tous droits réservés.
Les textes, les articles, les photographies, les illustrations, les images, les vidéos, les matériels audios, demeurent la propriété de Trillys communications. Aucun élément du site ne peut être copié, reproduit, distribué, publié, traduit, téléchargé, affiché ou transmis, de quelque façon que ce soit, sans la permission préalable écrite de Trillys communications ou du titulaire du droit d'auteur, sauf à des fins non commerciales pour un usage personnel. En aucun cas Trillys communications ne peut être tenue responsable des changements d'horaires non corrigés ainsi que des omissions ou informations erronées pouvant apparaître sur le site. Réactif (FireFox, Chrome, Safari, Opera, IE 9 & IE 10)